Le Jour d’Après: Appel au soutien des journalistes afghans

Photo by nasim dadfar on Unsplash

2021-08-30. WAN-IFRA appelle la communauté internationale des éditeurs de presse désireux d’aider à pourvoir un emploi aux centaines, voire aux milliers de journalistes déplacés et de professionnels des médias afghans contraints à l’exil.

Le monde a assisté, choqué et de plus en plus incrédule, à la rapidité des événements de ces deux dernières semaines qui ont vu l’Afghanistan à nouveau dirigé par les Talibans. De nombreux membres de WAN-IFRA ont pris contact pour demander comment ils pouvaient soutenir leurs collègues et contribuer aux efforts désespérés en cours pour évacuer les journalistes et leurs familles.

Jusqu’à présent, tous les efforts se sont concentrés sur l’évacuation d’un maximum de journalistes avant la date limite fixée par l’armée américaine au 31 août. L’attention se tourne déjà vers ceux qui restent derrière.

Notre communauté d’éditeurs a un rôle crucial à jouer dans les semaines et les mois à venir, lorsque l’attention passera de l’évacuation d’urgence à la recherche de pays d’accueil pour les personnes contraintes de fuir, en particulier lorsqu’il s’agira d’assurer un travail et des moyens de subsistance aux centaines, voire aux milliers, de journalistes contraints à l’exil par la résurgence spectaculaire des talibans.

WAN-IFRA peut assister les éditreurs de presse qui sont en mesure d’aider, ne serait-ce qu’un seul journaliste. Nous nous engageons à travailler en coordination avec nos nombreux partenaires de la communauté de soutien aux journalistes afin de faire correspondre les offres d’assistance à ceux qui en ont besoin. Les organismes de presse qui peuvent employer des journalistes ou des travailleurs des médias afghans, accueillir leurs familles et contribuer à leur réinstallation, peuvent remplir ce formulaire pour nous donner une idée plus précise de ce qu’ils peuvent offrir.

Les besoins actuels

À ce stade, l’objectif est encore d’évacuer le plus rapidement possible vers des bases sûres, bien que temporaires. Très bientôt, cependant, l’attention se portera sur l’endroit où ces journalistes et professionnels des médias et leurs familles pourront se réinstaller à long terme, sur les pays qui leur ouvriront leurs portes et sur la rapidité avec laquelle ils pourront obtenir un passage sûr.

WAN-IFRA travaille avec de nombreuses organisations dans les domaines de la sécurité des journalistes et du développement des médias. Elles ont l’expertise nécessaire et des mandats spécifiques pour entreprendre la tâche incroyablement difficile d’identifier, de contrôler et d’autoriser les journalistes à quitter le pays. Beaucoup de ces organisations ont des bureaux en Afghanistan et du personnel local qui a également été pris dans cette terrible situation.

Le consortium  international “Journalists In Distress Group” (notamment le Committee to Protect Journalists, le Rory Peck Trust, Free Press Unlimited) a accompli un travail considérable en compilant des listes, en identifiant les personnes dans le besoin et en assurant des vols pour quitter Kaboul. La coalition internationale pour la sécurité des journalistes, la coalition ministérielle pour la liberté des médias et l’Alliance ACOS ont, à leur tour, joué leur rôle. WAN-IFRA est un membre actif de tous ces réseaux.

Accueillez des journalistes dans votre rédaction. Effectuer un travail utile et continuer à exercer ses compétences et ses capacités professionnelles sont des éléments essentiels pour naviguer dans l’incroyable bouleversement que représente une vie d’exil. Si vous pouvez offrir à vos confrères afghans la possibilité de continuer à travailler comme journalistes, WAN-IFRA vous mettra en contact avec ceux qui cherchent un point de chute.

Contribuez à soutenir financièrement les journalistes et leurs familles. Nous sommes conscients que toutes les nouvelles salles de rédaction ne sont pas en mesure d’envisager d’accueillir des collègues afghans dans leurs rangs. Nous vous demandons plutôt d’envisager de faire un don à un fonds dédié au soutien des médias afghans, géré par WAN-IFRA, qui sera utilisé exclusivement pour aider nos confrères afghans.

C’est là que notre communauté peut être la plus efficace. Nous invitons les professionnels des médias qui souhaitent soutenir cette initiative à examiner leurs capacités internes, à évaluer ce qu’ils peuvent offrir et à prendre contact pour discuter des détails.

Si vous pensez pouvoir nous aider, lisez le texte intégral de notre Appel en soutien aux journalistes afghans, et remplissez ou partagez ce formulaire (en anglais) pour nous donner une idée plus précise du soutien que nous pouvons recevoir.

A considérer avant de vous engager à fournir une aide à l’Appel de la WAN-IFRA en faveur des journalistes afghans

Copy link