Décès de Jacques Saint-Cricq, premier Président français de l’Ifra de 1981 à 1985

Jacques Saint-Cricq, President Ifra (1981-1985)

C’est avec une grande tristesse que nous avons appris le décès de Jacques Saint-Cricq. Il avait rejoint le conseil d’administration de l’Ifra en 1978 pour succéder à François-Régis Hutin et était devenu son premier président français en 1981.

Au nom de WAN-IFRA, l’Association mondiale des éditeurs de presse d’information, nous présentons à sa famille et à ses collègues les condoléances de toute la communauté mondiale des journaux.

« Jacques Saint-Cricq a été pour moi un soutien incomparable d’une grande générosité lorsque nous avons créé la branche francophone de l’association à la fin des années 90. Avec ses confrères français administrateurs de l’Ifra de l’époque, Maurice Piccot à Sud-Ouest et Xavier Ellie au Progrès, nous avons pu consolider un développement international initié par la création de notre bureau de Singapour » a déclaré Vincent Peyrègne, CEO de WAN-IFRA.

Jacques Saint-Cricq faisait partie de cette génération d’éditeurs, ingénieurs de formation, animés d’un goût pour les échanges internationaux et passionnés par les technologies de l’information qui ont contribué à l’expansion de l’Ifra. “L’Ifra connut une période d’expansion sans précédent sous sa Présidence, agrandissant les facilités de son siège à Darmstadt, et lançant de nouvelles activités dans le domaine des médias numériques. Aujourd’hui encore, WAN-IFRA reste redevable de l’énergie et la vision d’éditeurs comme Jacques Saint-Cricq » a ajouté Vincent Peyrègne.

WAN-IFRA exprime sa tristesse et son émotion suite à la perte d’un collègue respecté, d’un leader avisé et d’un acteur engagé dans la coopération internationale pour le développement de la presse mondiale. Nos pensées vont à sa famille. Nos plus sincères condoléances.

Jacques Saint-Cricq est entré à la Nouvelle République du Centre-Ouest à Tours (France) en 1967 dont il devient directeur technique en 1968, puis président du conseil d’administration en 1975. En 2004, il prend sa retraite et son fils, Olivier Saint-Cricq, le remplace. Jacques Saint-Cricq devient alors président du conseil de surveillance, poste qu’il occupe jusqu’en 2018. Jacques Saint-Cricq a été le premier président français de l’Ifra (Association de recherche Inca-Fiej) de 1981 à 1985. Il a été président (1988-97), vice-président (1997-2001), puis président d’honneur depuis 2001 de l’association des journaux régionaux français (SPQR). Vice-président de la Fédération nationale de la presse française, FNPF (1988-97), administrateur (1987-2002) puis vice-président (2002-20) de la Compagnie française des papiers de presse (CFPP), et administrateur de l’Agence France Presse (AFP) de 1978 à 1988.

Copy link